Retour sur la visite du projet de la Chapelle International

  • Accueil / Retour sur la visite du projet de la Chapelle International

Le 2 février au soir, nous étions en visite sur le projet de la Chapelle International.

Situé dans le 18ème arrondissement tout proche du métro de la Porte de la Chapelle, l’ancien site ferroviaire et logistique de 7 ha est actuellement en cours de réaménagement par Espaces Ferroviaires (filiale de la SNCF).  Le chantier va bon train, en novembre 2017 les premiers arbres ont été plantés. Au total, le quartier comptera 9 000 m² d’espaces verts.

Au programme de l’opération :

  • 6 000 m2 d’équipements publics
  • 45 000 m2 d’hôtel logistique multimodal
  • plus de 900 logements
  • 33 000 m2 de bureaux
  • 22 000 m2 d’espaces publics – dont des espaces qui seront cultivés avec une serre ouvert au public
  • 8 000 m2 de SOHO (Small Office Home Office – concepteur immobilier novateur articulant en sein d’un double volume des espaces pour travailler et pour résider).

QUELQUES MOTS SUR L’AMÉNAGEUR, ESPACES FERROVIAIRES
Propriétaire des 7 ha de Chapelle International, elle a missionné sa filiale immobilière, Espaces Ferroviaires, pour son aménagement. Créée en 1991, Espaces Ferroviaires est à la fois un aménageur urbain et un maître d’ouvrage immobilier. Elle achète des terrains qui ne sont plus exploités par l’activité ferroviaire afin de les réinsérer dans la ville et contribuer au développement urbain en construisant notamment des logements, des bureaux, des commerces ou encore des hôtels. Depuis janvier 2015, elle fait partie de SNCF Immobilier, nouvelle branche créée pour gérer et optimiser le patrimoine SNCF, estimé à 12 millions de mètres carrés et 20 000 ha de foncier.

Dans le cas du projet de la Chapelle International, les lots ont été vendus sous forme de lotissements et un PUP a été mis en place pour reverser des participations à la Ville.

LES HABITANTS

Présents depuis le début de l’opération, les habitants sont des acteurs à part entière du projet. Espaces ferroviaires et la ville de Paris ont effectivement eu à cœur d’associer les riverains très en amont de la fabrication du projet. Il a été notamment créé dès 2009, une instance dédiée avec des représentants d’associations, de conseils quartier et de simples habitants mobilisés : les comités de suivi. Cet organe régulier de dialogue a permis de prendre en compte la parole habitante à tous les stades du projet et surtout d’infléchir certains éléments du projet. La surface des espaces publics a ainsi été augmentée, celle des bureaux diminuée, tandis que la hauteur des bâtiments a évolué, pour préserver les vues des logements, existants et à venir. Parallèlement aux comités de suivi, Espaces Ferroviaires a poussé loin la coproduction, intégrant même des représentants d’habitants aux ateliers de conception et aux différents jurys de sélection des architectes.

LA VILLE DE PARIS

Aux côtés d’Espaces Ferroviaires, la Ville de Paris porte le projet. À ce titre, elle vérifie la conformité avec les équilibres programmatiques définis par la municipalité et veille au respect des grandes orientations urbaines fixées par le Grand Projet dans de Renouvellement Urbain de Paris Nord-Est (GPRU Paris Nord-Est). Ce projet d’aménagement lancé en 2002 s’est donné comme objectif fondamental le désenclavement des quartiers du nord-est parisien, morcelés par le passage des infrastructures lourdes. Constitué de 11 secteurs, dont Chapelle International, le projet a été étendu en 2013, afin d’intégrer les quartiers avoisinants et les faisceaux ferrés Est et Nord, jusqu’à leurs gares respectives. La Ville assure ainsi la cohérence globale du quartier et son articulation avec le contexte de projets. Enfin, elle est le garant de la concertation.

QUELQUES DATES CLES:

  • 2014: lancement des travaux de démolition après l’obtention du PA et du PC
  • 2015: Travaux d’aménagement
  • 2016/ 2017: Travaux des premiers lots Soho, logements et bureaux
  • 2017: Mise en exploitation de l’hôtel logistique
  • 2018/2021: livraisons des lots de logements et bureaux

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site internet du projet: http://www.chapelleinternational.sncf.com